Partager

Une erreur s’est produite car l’élancement de la barre est supérieur à l’élancement limite

Dans CYPE 3D, l’alerte ‘Une erreur s’est produite car l’élancement de la barre est supérieur à l’élancement limite’ peut s’afficher en accédant au menu ‘Calcul’, options ‘Vérifier éléments’ ou ‘Vérifications E.L.U.’, et en passant la souris sur les barres :

Cette alerte indique une non-conformité de la vérification de l’élancement de la barre défini dans certaines réglementations.

Parmi les actions visant à réduire la valeur d’élancement de la barre, il faut souligner les suivantes :

  1. Modifier ou augmenter la section du profilé. Cette opération s’effectue à partir du menu ‘Barre’ et de l’option ‘Décrire’, en choisissant un profilé de plus grande section dans la même série ou en utilisant une série de profilés différente. Les variations du moment d’inertie et de l’aire de la section entraînent des changements dans le calcul de l’élancement.
  2. Réduire de manière justifiée la valeur de la longueur de flambement. Pour ce faire, dans le menu ‘Barre’, l’option ‘Flambement’ doit être sélectionnée et les paramètres de la section ‘Assigner longueur de flambage (Plan xy)’ et ‘Assigner longueur de flambage (Plan xz)’ doivent être modifiés. Le logiciel obtient la longueur de flambement en multipliant le coefficient de flambement défini par la longueur de la barre.

L’image montre à gauche les options permettant de définir une valeur du coefficient de flambement (β) inférieure à l’unité, qui est la valeur par défaut. Il est également possible de saisir directement le coefficient de flambement ou une longueur de flambement en valeur absolue en sélectionnant les options ‘β=?’ y ‘Lk=?’ sur le côté droit.

La longueur de flambement représente la longueur libre de la barre mesurée entre les fixations ou appuis constructifs et sa réduction doit être dûment justifiée par le technicien.

Par exemple, dans le cas d’un poteau enrobé dans une façade continue capable de résister aux efforts de type structural, ou d’une poutre enrobée dans un plancher, il est possible d’utiliser une valeur du coefficient de flambement dans le plan de cette façade ou plancher égale à zéro, en supposant que l’élément est contreventé sur toute sa longueur.

Si le poteau ou la poutre est fixé par des éléments de contreventement ponctuels espacés d’une certaine distance, par exemple des pannes ou des lisses ayant une capacité structurale suffisante, la longueur de flambement peut être approximée en utilisant la distance entre ces éléments.