Partager

Plus d'informations

Logiciels concernés

Comment introduire des tuyauteries verticales

Il existe deux types de tuyauteries verticales dans une installation d’approvisionnement hydraulique :

  1. Tuyauteries verticales avec changement de cote au même étage.
  2. Tuyauteries verticales entre les étages ou colonnes montantes.

CYPEPLUMBING Water Systems envisage ces deux types et propose différentes manières de les saisir :

Tuyauteries verticales avec changement de cote au même étage

Tout d’abord, afin d’introduire une tuyauterie verticale avec changement de cote dans l’installation au même étage, il faut modéliser un tronçon horizontal à une cote donnée. Il suffit ensuite de définir une deuxième tuyauterie horizontale en la plaçant à la ‘Cote’ correspondante (différente de celle du premier tronçon) et en le verrouillant à l’aide du bouton cadenas :

Cette tuyauterie est ensuite insérée dans vue en plan en cliquant sur le point final du premier tronçon et la modélisation se poursuit :

Une fois le calcul ou le dimensionnement effectué, le logiciel introduit automatiquement une tuyauterie verticale fictive qui raccorde les deux tronçons horizontaux à des cotes différentes. Cette tuyauterie est représentée dans la vue 3D dans un ton plus clair et a les mêmes propriétés de calcul que la tuyauterie horizontale à partir de laquelle elle a été créée :

La deuxième façon d’insérer une tuyauterie avec changement de cote de l’installation au même étage est avec l’option ‘Tuyauterie verticale’ dans la section ‘Tuyauteries’ de la barre d’outils supérieure :

Dans ce cas, le tronçon horizontal initial est d’abord saisi en fixant sa hauteur, puis, une tuyauterie verticale. L’option ‘Dénivelé’ est cochée et le même étage est sélectionné avec la flèche bleue pour la ‘Cote initiale’ et la ‘Cote finale’. En acceptant, il y a la même cote initiale et finale. Il faut donc modifier la ‘Cote finale’ (par exemple, en ajoutant 1 mètre), afin de ne pas avoir la même pour pouvoir la placer dans le modèle.

Après avoir accepté la fenêtre, le point du modèle où placer la tuyauterie verticale est indiqué. Celle-ci est représentée par un cercle :

Enfin, la tuyauterie horizontale appartenant au tronçon suivant de l’installation, en réglant également sa hauteur à la cote souhaitée. De cette façon, lors du calcul ou du dimensionnement, le logiciel détecte et relie automatiquement les deux points du dénivelé dans le modèle, lors du calcul ou du dimensionnement.

Contrairement à la procédure précédente, la tuyauterie verticale modélisée présente, dans ce cas, des propriétés indépendantes des tuyauteries horizontales qu’elle raccorde et sa représentation 3D est du même ton que le reste :

Tuyauteries verticales entre les étages

Les deux procédures ci-dessus sont deux façons d’introduire des dénivelés de l’installation à un même étage. En revanche, la procédure de saisie de colonnes montantes ou de tuyauteries verticales entre les étages est plus simple.

Pour ce faire, il faut aussi utiliser l’option ‘Tuyauterie verticale’ de la barre d’outils supérieure, mais ensuite, sélectionner ‘Colonne montante’. Ensuite, il est nécessaire de cliquer sur la flèche bleue dans la section ‘Disposition 3D’ et de sélectionner le ‘Niveau initial’ et le ‘Niveau final’ de la colonne montante :

En cliquant sur ‘Accepter’, la disposition 3D de la configuration automatique est remplie. Sans fixer les cotes avec le cadenas, il faut accepter la fenêtre et insérer la colonne montante dans le modèle. Celle-ci est représentée par un cercle :

Ce cercle est représenté à tous les étages traversés par la colonne montante, en fonction du niveau initial et final sélectionnés. Il est possible de raccorder ultérieurement les tuyauteries horizontales en déterminant leur cote à chacun des étages.

Bien que les hauteurs exactes de la colonne montante n’aient pas été définies, une fois que l’installation a été calculée ou dimensionnée et comme les cotes n’ont pas été fixées, le logiciel ajuste automatiquement la longueur de la colonne montante. Ceci, en l’allongeant ou en la raccourcissant, en fonction des hauteurs aussi bien de la tuyauterie horizontale du niveau initiale que de la tuyauterie horizontale du niveau final sélectionné :

La colonne montante est une tuyauterie indépendante avec autant de tronçons différents (avec leurs propriétés respectives) qu’il y a de points de raccordement avec les tuyauteries horizontales. Sa représentation est illustrée ci-dessous :